‘Psycho Killer’

Anonyme-Psycho-GrisMetal

PSYCHO KILLER

Année de parution : 2013
Nombre de pages : 358
Genre : Fantastique
Édition : Sonatine


Quatrième de couverture
Tout semble paisible à B Movie Hell, 3672 habitants. Jusqu’au jour où un tueur mystérieux portant un masque en forme de crâne, surmonté d’une crête iroquoise rouge, se mette à assassiner tranquillement certains des habitants de la ville. Le FBI confie l’affaire à un couple d’enquêteurs, Milena Fonseca et Jack Munson, surnommé le Fantôme, spécialiste des opérations clandestines. Bientôt de mystérieux liens apparaissent entre cette terrifiante série de meurtres et un projet top secret du Département d’Etat, l’opération Blackwash. Alors que la paranoïa s’empare de la ville, la collaboration entre le FBI et les autorités locales s’annonce difficile. Les habitants de B Movie Hell, bien décidés à garder leurs nombreux secrets, entendent en effet résoudre seuls et sans aide extérieure cette histoire aussi terrifiante qu’énigmatique.


La claque ! Anonyme est reconnu (oui, ça marche) pour être un auteur au sens aigu pour ce qui est de la narration trépidante. Son one-shot Psycho Killer, petite pause entre la saga du Bourbon Kid, décoiffe et se lit comme l’on regarde un bon film d’action. Le style de l’écrivain permet de se fondre dans le récit et de modeler les mots en scènes visuelles, toutes aussi croustillantes les unes des autres. Et le résultat est juste impeccable. Passé un prologue digne d’un slasher qui se respecte, le rythme va monter crescendo pour ne jamais redescendre. Incisif et percutant, voilà les deux mots d’ordres qui règnent au cours de l’histoire.

BADASS

L’Iroquois. Une bête sauvage, affublé d’un masque sur la tête et d’un couperet dans la main. Un vrai ‘badass’. En une journée, il va mettre à feu et à sang la petite bourgade de B Movie Hell. B Movie Hell… Sérieux, c’est quoi ce nom ? C’est loufoque, et ça oriente un peu le lecteur sur ce qui peut l’attendre. Ce tueur en série d’un nouveau genre dézingue avec ardeur les habitants du village. Mais c’est sans compter sur les autochtones, qui vont se révéler être un groupe soudé prêt à tout pour retrouver ce fou et lui faire passer ses envies de meurtres. Et quand se pointent, au cœur de ce tohu-bohu, deux flics du FBI, la panique générale s’infiltre très rapidement dans les rangs.

TIME OF MY LIFE

L’auteur multiplie les actes gores et sexuels, rien n’est caché, tout est dévoilé sans vergognes. Et l’imprévisible est de mise, car ‘Anonyme’ n’hésite pas à casser des séquences calmes en leur insufflant un côté complètement barjot, en un claquement de doigts. Comme un certain Tarantino…
De nombreuses références cinématographiques et musicales émaillent ce roman, à vous d’écouter les chansons sélectionnées par l’écrivain.
Car franchement, quand un massacre se passe sous fond de ‘Time of my Life‘ du célèbre Dirty Dancing, c’est juste trop, trop, jouissif. Certaines répliques sont excellentes et les personnages se trouvent être parfaitement exploités. Aucune fausse note dans ce road-movie littéraire sanglant et déjanté.

DU MÊME AUTEUR
Le Livre sans Nom
L’Œil de la Lune
Le Cimetière du Diable

7 commentaires sur “‘Psycho Killer’

  1. Nathalie M dit :

    C’est marrant mais j’ai beau entendre beaucoup de bien de cet auteur mystérieux et de ses romans, je n’ai jamais été tentée. Trop de marketing peut être ou tout simplement l’obligation de faire des choix 🙂

    Aimé par 1 personne

  2. Pleack dit :

    Bonne petite chronique, j’imagine l’instant jouissif avec l’air musical de dirty dancing 😀
    Décidément, tu continues de collectionner les romans avec des psychopathes. N’aurais-tu pas certaines tendances la dessous ? :p
    Allez hop hop hop, on continue sur les meurtres à faire pâlir une marmotte anorexique du Kenya !

    Aimé par 1 personne

  3. stelphique dit :

    J’ai adoré cette lecture! Il faut absolument que je lise la saga maintenant! 😉

    Aimé par 1 personne

Laissez donc votre empreinte !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s