‘Les Traqueurs T.1 – L’Arme Perdue des Dieux’ de David Muñoz

Quelle petite merveille !! Serti d’une sublime couverture, ce premier tome d’une série d’aventure n’est pas loin du coup de cœur pour moi. Ce qui est tellement rare ! Des pirates, des conquistadors, une légende maya et un bon gros monstre, un cocktail délirant qui, franchement, m’a fait de l’œil pendant pas mal de temps avant que je craque chez le libraire. Que c’est dur de résister !

CHOUCHOU

Dès la première planche, mes petits yeux se sont mis à pétiller. Tirso en a sous le crayon. Un style de dingue, incroyable, qui m’aura fait baver de page en page. Un trait nerveux exécuté avec grande maîtrise. Oui j’accumule les superlatifs avec la rapidité d’une mitraillette, mais je reste admiratif devant le travail de cet artiste. Je ne suis pas un grand collectionneur de bd, j’en possède quelques unes, principalement des séries à rallonge comme Prométhée de Christophe Bec. Mais là, avec Les Traqueurs, je crois bien avoir découvert mon nouveau chouchou. Bon allez, j’arrête d’envoyer des fleurs ! Attendez, je vous ai parlé des couleurs ? Elles se marient à la perfection aux dessins et cela créé une ambiance unique, tellement… magique.

GUERRE

Concernant l’histoire, cela se passe au 17ème siècle, durant la deuxième guerre anglo-néerlandaise. Une double-page (superbe au passage) nous explique succinctement les enjeux de ces guerres entre les deux pays : s’accaparer le contrôle des routes maritimes, et donc les échanges commerciaux au niveau international. Alors que les morts tombent comme des quilles de chaque côté, que les navires coulent aussi vite que des enclumes, le Roi d’Angleterre a une idée : envoyer des hommes en Nouvelle-Espagne, dans la péninsule du Yucatán. Une bête y résiderait, et le monarque veut la ramener dans son pays afin de s’assurer une victoire totale sur les Hollandais. Qui a dit idée à la con ?

EXOTISME

Bah oui, la bestiole en question, c’est pas un tigre ou un lion. Non, c’est bien plus exotique que ça, et le monstre prend ses racines dans une ancienne légende maya. Le Cerbère des Dieux. Pinaise, ça c’est du nom qui claque. Voilà donc un navire envoyé à l’autre bout du monde afin de réussir là où avait échoué une précédente expédition : capturer la bête. Ce ne sera pas une mince affaire, surtout qu’un groupe de mercenaires semble s’intéresser de près au Cerbère. Difficile de détailler les personnages. Ils ne sont pas forcément nombreux mais il y a trop de zones d’ombres autour d’eux pour le moment. La « faute » à un premier tome qui pose les bases (normal) mais aussi à un scénario qui se révèle confus. C’est bien la seule fausse note que je décèle. Bon, j’avoue qu’elle pourra très vite devenir gênante si elle perdure dans le tome suivant, mais je croise les doigts pour que ce ne soit pas le cas !


LES TRAQUEURS T.1 – L’ARME PERDUE DES DIEUX

Année de parution : 2017
Nombre de pages : 56
Genre : Fantastique
Édition : Glénat


Quatrième de couverture
1664. Royaume d’Angleterre.
Une équipe de scientifiques de la Royal Geographic Society prépare une expédition vers la dangereuse péninsule du Yucatán. Leurs mission : capturer une créature issue des légendes mayas connue sous le nom de « Cerbère des Dieux ». Leurs découvertes vont non seulement changer le destin de l’Angleterre mais aussi le cours de l’histoire…

2 commentaires sur “‘Les Traqueurs T.1 – L’Arme Perdue des Dieux’ de David Muñoz

  1. Elmdora dit :

    Hop, dans la Wish-List de moi 🙂

    Aimé par 1 personne

Laissez donc votre empreinte !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s