‘Les Faux Cils du Dinosaure’ de Gordon Zola

Diantre ! Fichtre !
Des scientifiques se font décimer à travers l’Europe. Les cadavres sont retrouvés mutilés, mâchouillés par ce qui semble être une bête hors du commun. Des meurtres atroces, dont on murmure que l’auteur serait un dinosaure. Un dinosaure ! Un saurien censé avoir disparu il y a 65 millions d’années !! Que c’est beau pour mes petits yeux ! Associer ce qui ressemble à un thriller à une passion qui m’a dévoré (ahah dino-dévoré… Ok ?) étant enfant, il y avait de quoi me plaire là-dedans. Sauf que l’aspect thriller est piétiné et que l’auteur a préféré lui pisser joyeusement dessus avant de le jeter à la poubelle. Loin de moi l’envie d’en dire du mal, bien au contraire.

DOGME

Une expédition en Alaska. Des scientifiques au pays des Inuits. Une découverte fabuleuse, incroyable, qui bouleversera le dogme établi. Guillaume Suitaume, le premier flic de France, a d’autres soucis. Sa sœur va se marier avec le commissaire principal du Quai des Orfèvres : Hercule Comenvetu. Son boss. Les prochains repas de famille s’annoncent radieux. Pas le temps de se plaindre, surtout qu’il en prend plein la gueule, qu’il se voit appeler d’urgence sur une scène de crime : une ethnologue retrouvée dans son laboratoire, coupée en deux. Quelques indices, pas mal d’incompréhensions et de sang sur le sol, Suitaume et son équipe de bras cassés ne savent pas trop par où commencer. Jusqu’à la découverte d’un carnet de notes de feu l’ethnologue.

THÉORIE

L’enquête policière se la jouant fine et qui aboutit au prix de nombreux rebondissements n’est pas l’objectif de ce roman. De ce poilar, comme dirait l’auteur. Certes, il y a enquête et sa structure se fait dans le classique, avec meurtres bien dégueu et mystères à tout va. Mais ça va vite ! Affaire classée en 24 heures ! Sans importance, car c’est l’à-côté qui mérite de s’attarder sur cette lecture totalement burlesque !
Gordon Zola (sous ce pseudo au goût de fromage se cache Érick Mogis) étaye une théorie vivement critiquée dans le monde scientifique. Ça chamboule la tête et donne à réfléchir. Derrière l’humour omniprésent, les (très) nombreux (parfois trop) jeux de mots et les calembours plus ou moins bien sentis, il y a un vrai sujet de fond.
Passionnant, parce qu’il ouvre de nouvelles perspectives que je ne connaissais pas.
Intrigant, parce que l’on se demande s’il peut y avoir une part de vrai là-dedans.
Une réelle surprise que ce roman, qui est d’ailleurs un bien bel ouvrage (couverture rigide, papier épais, marque-page cousu au livre).
Personnellement, je reprendrais volontiers une tranche de Gordon Zola.


GORDON ZOLA – LES FAUX CILS DU DINOSAURE

Année de parution : 2015
Nombre de pages : 304
Genre : Thriller – Humour
Édition : Le Léopard Démasqué


Quatrième de couverture
Après soixante-cinq millions d’années d’enquête, le mystère est enfin résolu !

Laissez donc votre empreinte !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s