‘La nuit n’est jamais complète’ de Niko Tackian

la-nuit-nest-jamais-complète

NIKO TACKIAN – LA NUIT N’EST JAMAIS COMPLÈTE

Année de parution : 2016
Nombre de pages : 265
Genre : Thriller
Édition : Scrineo


Quatrième de couverture
La route à perte de vue au milieu d’un désert de rocaille. Arielle et Jimmy parcourent le bitume au volant de leur vieille Ford. Mais quand le père et la fille tombent sur un barrage de police et sont obligés de passer la nuit sur place tout dérape… Ils se réveillent abandonnés, naufragés de l’asphalte, avec trois autres rescapés. A quelques kilomètres de là, deux immenses tours métalliques se dressent, cadavres rongés par la rouille et le temps.
Quelques maisons en tôles froissé se serrent pour se protéger du vent. Cette ancienne mine sera leur refuge. Ou leur pire cauchemar…
Mais ce voyage au cœur des ténèbres est-il vraiment un hasard ?


Niko Tackian est un auteur aux multiples facettes. Écrivain, il participe régulièrement en tant que scénariste pour des séries télévisées, dont Alex Hugo, série policière française parue en 2014, co-écrite avec Franck Thilliez.
Réalisateur du téléfilm Azad paru en 2009, qui traite du génocide arménien, il se lance en 2015 dans la littérature avec la sortie de Quelque part avant l’enfer, suivi l’année suivante par La nuit n’est jamais complète.

SURVIVAL

Abordant certains côtés méconnus de la science humaine, Tackian propose ici un récit court, très dense, où l’on se demande à quelle sauce il a été tourné : horreur, thriller, drame,…
Le doute perdure autant que les péripéties se succèdent. Un véritable page-turner, même si le rythme n’est pas forcément maintenu à une cadence folle.
Première approche dans l’histoire : un désert, des collines, une mine abandonnée près de laquelle quatre hommes et une femme vont devoir se réfugier. De forts relents du long-métrage La Colline à des Yeux, survival horrifique réalisé par Wes Craven (pour l’original) en 1977. Un décor qui pose l’ambiance donc. Opressante, chaude et malsaine. Un road-trip dévastateur.
Mais Niko Tackian brouille les pistes rapidement, et donne l’envie d’en savoir plus. Pari réussi, tant les pages s’avalent facilement.

OSMOSE

L’isolement et la chaleur va vite démanteler la faible osmose créée par la force des événements, et chacun des personnages va vivre des situations compliquées. Mais l’auteur ne dévoile rien, seules les suppositions sont là pour nourrir cet intérêt croissant lors de la lecture.

GRAIN DE SEL

Puis la fin, ou tout prend sens. Et là, l’écrivain maîtrise son sujet car les métaphores employées sont rondement menées. Un vrai plaisir, mélangé à de la tristesse, car c’est un aspect de la vie pouvant toucher n’importe qui. Dans le cas présent, l’auteur y rajoute néanmoins son grain de sel. Une fois la dernière page tournée, des similitudes avec d’autres romans à succès peuvent se faire sentir, même si le sujet est complètement différent. Un peu de frustration donc, mais ce roman reste (et est) une histoire prenante.

8 commentaires sur “‘La nuit n’est jamais complète’ de Niko Tackian

  1. Merci pour ce beau ressent.
    Voilà un auteur qu’il va falloir suivre à mon avis.
    Il est très prometteur 😉

    Aimé par 1 personne

  2. Pleack dit :

    Heureusement qu’il rajoute son grain de sel, c’est lui l’auteur tout de même 😀
    Tu as le talent de me faire découvrir tout pleins d’auteurs que je ne connais pas et… Et bah celui là ne me tente pas 😀
    D’ailleurs je trouve que le résumé manque d’intérêt et se révèle être beaucoup (trop) visuel. Rien d’étonnant au fait d’apprendre que le mec est scénariste ^^.
    ça manque de mystère dès le résumé tu vois.
    Deux personnes, on sait déjà que c’est père et fille, ils passent la nuit sur place et tout dérape (étonnant !). Deux tours. Trop d’information dans le résumé ^^.
    Ce n’est que mon avis Ludo ! 🙂

    Aimé par 1 personne

Laissez donc votre empreinte !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s