‘Thérapie’ de Sebastian Fitzek

Thérapie

SEBASTIAN FITZEK – THÉRAPIE

Année de parution : 2006
Nombre de pages : 278
Genre : Thriller
Édition : l’Archipel


Quatrième de couverture
Josy, douze ans, la fille du célèbre psychiatre berlinois Viktor Larenz, est atteinte d’une maladie qu’aucun médecin ne parvient à diagnostiquer. Un jour, après que son père l’a accompagnée chez l’un de ses confrères, elle disparaît. Quatre ans ont passé. Larenz est toujours sans nouvelles de sa fille quand une inconnue frappe à sa porte. Anna Spiegel, romancière, prétend souffrir d’une forme rare de schizophrénie : les personnages de ses récits prennent vie sous ses yeux. Or, le dernier roman d’Anna a pour héroïne une fillette qui souffre d’un mal étrange et qui s’évanouit sans laisser de traces… Le psychiatre n’a dès lors plus qu’un seul but, obsessionnel : connaître la suite de son histoire.


La présentation de l’auteur en guise d’avant-propos nous explique que ce livre est devenu best-seller grâce à « la magie du bouche à oreille ». Cette pratique est certainement la plus fiable pour attester de la qualité d’un produit. En l’occurrence, ici, il s’agit du premier roman d’un jeune écrivain allemand. Une entrée en matière idéale pour se lancer dans une aventure qui s’annonce unique.

HYPOTHÈSES

Un prologue avec comme point de départ la disparition de Josy, une fillette de douze ans, enfant unique d’un célèbre psychiatre berlinois. Un début qui s’apparente au socle d’une histoire mêlant folie, faux-semblants et situations confuses. Car Sebastian Fitzek use de nombreuses phrases mystérieuses afin de maintenir le suspense intact durant toute la traversée du récit, et cela fonctionne, puisqu’à chaque moment où quelques hypothèses parviennent à percer la cime des événements, tout est remis en question à coups de cliffhanger parsemant adroitement l’histoire.

IRONIE

Cette mise en situation établie, nous retrouvons Viktor Larenz quelques années après l’évanouissement de Josy dans la nature, dans un rôle quelque peu ironique par rapport à sa fonction professionnelle puisqu’il n’est plus le docteur mais le patient, sanglé sur un lit d’hôpital psychiatrique. Que s’est-il passé durant ce laps de temps, semble-t-il témoin d’un scénario pour le moins incroyable ?

Larenz se confie alors au docteur Roth et tente de relater les faits qui l’ont conduit à se retrouver dans cette position inexplicable, tout en essayant d’y apporter une certaine légitimité.
A force de tenter les rebondissements, l’auteur nous permet d’imaginer plusieurs issues à cette histoire aux airs de déjà-vu. C’est très intéressant, de ce fait les pages se tournent vite car le dénouement se fait attendre devant ce mur de questions qui ne cesse d’enfler tout au long de l’intrigue. Tenu en haleine jusque dans les dernières pages, les indices nous donnent une esquisse de vérité et celle-ci reste sur le bout de la langue, sans pour autant en dévoiler toutes les facettes.

AGRÉABLE

Pour parachever son récit, Fitzek assène sa conclusion, dont les contours flous prennent enfin une toute autre dimension.
Agréable et bien écrit, le lecteur ressort d’un huis-clos prenant où le doute s’insinue entre chaque ligne.

DU MÊME AUTEUR
Le Voleur de Regards


2 réflexions sur “‘Thérapie’ de Sebastian Fitzek

  1. Je suis heureux que tu ais apprécié le premier ouvrage de mon auteur étranger préféré !
    Ce mec est un génie du thriller allemand, ces autres ouvrages (à part un en dessous), sont du même calibre 🙂

    Aimé par 1 personne

    1. Je l’ai lu un peu au hasard en fait ^^ Je l’ai trouvé dans un vide-grenier et la quatrième de couverture m’a plu 🙂 Mais j’ai adoré ! Bon, du coup, vu ton avis sur le bonhomme, je vais essayer de m’en procurer d’autres.

      J'aime

Laissez donc votre empreinte !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s